La ville de Uji

April 20, 2007

Par Kumiko ISHIYAMA et Seiko IIDA

 

La ville de Uji se trouve au sud-est de Kyôto, dans la préfecture de Kyôto. Il faut 15 minutes en train de la gare de Kyôto.

Le temple Byodo in

En 1052, Yorimichi FUJIWARA (藤原頼通), fonctionnaire, a transformé une villa de son père, Michinaga FUJIWARA (藤原道長), en un temple.
Si vous avez 10 yens, comparez la gravure sur la pièce avec le temple ! A ce moment-là, on vivait en croyant aller au paradis après la mort. Des peintures et des bas-reliefs dans le pavillon principal ‘HOUOU-DOU’(鳳凰堂) et le jardin évoquent le paradis.
Ce pavillon s’appelle aussi salle Amida où se trouve une grande statue qui s’appelle ‘Amida Nyoraï’(阿弥陀如来). Autour d’elle, il y a des statues de boudhisattvas qui portent des instruments de musique ou autres. Elles s’appellent ‘Unchu Kuyo Bosatsu’(雲中供養菩薩). Elles mettent en scène le paradis.

Regardez le toit du temple !

Vous pouvez voir deux oiseaux sur le faîte du toit. Ils s’appellent ‘Hou-ou’(鳳凰)

‘Hou ou’

C’est un phénix chinois. ‘Hou ou’ était le symbole du bonheur dans les temps anciens. ‘Hou’ est le mâle et ‘Ou’ est la femelle. Ces deux mêmes oiseaux sont composés de sept animaux différents :
– le devant : une girafe
– l’arrière : un cerf
– le cou : un serpent
– la queue : un poisson
– le dos : une tortue
– la machoire : une hirondelle
– le bec : un oiseau

Souvenir de Uji

Le thé d’Uji est très célèbre et il est bon. Le thé uji cha, qui est un label de thé vert japonais, populaire au Japon, a commencé à être récolté dès le XIIIème siècle.
Yoshimitsu ASHIKAGA (足利義満) qui était 3ème Shogun 将軍 de l’époque Muromachi (1368~1394) aimait le thé. Ce thé était celui destiné à la cérémonie du thé. Yoshimitsu ASHIKAGA a donc fondé sept lieux dans cette région pour y célèbrer la cérémonie du thé.
Encore de nos jours, le thé vert est la spécialité de Uji.

Leave A Comment...

*