Les légumes “kyôyasai”

February 2, 2013

de Ayaka Takeuchi et Kai Hashizume

 

Connaissez-vous les kyôyasai (en kanji京野菜) ?

Le “kyô” de “kyôyasai” vient du “kyô” de  Kyôto et “yasai” veut dire légume. Les kyôyasai sont des légumes récoltés dans la préfecture de Kyôto. Il y a deux sortes de kyôyasai : les kyônodentô yasai et brand kyôyasai. Afin de connaître leur histoire, il faut remonter à 1987 ou 1989. Ils ont été améliorés depuis cette époque-là et aujourd’hui, il y a 43 sortes de légumes dans ces 2 groupes.

Nous allons vous en présenter cinq célèbres et typiques.

 

le radis blanc seigoindaikon

 

Le radis blanc seigoindaikon

C’est une sorte de radis blanc qui ressemble à un navet dans sa forme. On le mange surtout en hiver. Ce légume se cuit bien et devient tendre. Il est plus cher que le radis blanc normal mais en revanche, il est meilleur.

 

les navets syogoinkabu

Le navet syogoinkabu

C’est un navet populaire utilisé comme ingrédient pour la préparation des pickles appelés senmai zuke (tranches de navets qui macèrent dans du vinaigre avec diverses algues et des piments). Il est le plus grand des navets japonais et pèse environ 5 kg. 

 

les carottes kintokininjin

 

La carotte kintokininjin

C’est une carotte qui est plus tendre et douce que la carotte occidentale. Normalement, une carotte est orange mais celle-ci est rouge et jolie donc on la trouve souvent dans les plats traditionnels du Nouvel An japonais (Osechi ryôri).

 

l’aubergine kamonasu

 

L’aubergine kamonasu

“Nasu” veut dire aubergine en japonais. Elle est ronde, grande, courte et grosse bien que l’aubergine japonaise normale soit petite, longue et mince. De plus, elle garde sa forme après la cuisson. Sa récolte est pauvre mais cette aubergine est très bonne.

les poireaux kujonegi

 

Le poireau kujonegi

Le poireau kujonegi est très célèbre : “Kujo” est le nom de la région de la récolte et “negi” veut dire poireau. Le kujonegi est mince comme une herbe aromatique que l’on met dans le plat “nabe” (plat de poisson ou de viande mijoté avec des légumes et servi dans une marmite en terre) mais on en trouve aussi  des gros qui font 2 centimètres de diamètre et 80 de longueur environ. Ce poireau est tendre et ses tiges intérieures sont visqueuses et très sucrées. Il sent très bon et il est utilisé dans la préparation du plat sukiyaki (plat de légumes et viande émincée cuits dans un bouillon à base de sauce de soja).

Il est aussi souvent utilisé pour faire les tsukemono de Kyôto  (sorte de pickles pour accompagner le riz) et dans la cuisine japonaise traditionnelle raffinée appelée kaisekiryôri.

Récemment, on trouve des magasins qui vendent des desserts faits avec les légumes kyôyasai.

 

mousse au chocolat horikawagobô

La bardane utilisée dans ce dessert est récoltée dans le nord de la préfecture de Kyôto.

 

tarte à la patate douce de couleur pourpre

 

Les gâteaux et autres desserts faits avec des légumes sont rares, c’est pour cela qu’ils sont souvent présentés dans des revues de cuisine et émissions de télévision comme l’émission TitinpuipuiC’est une émission de télévision très populaire dans la région du Kansai (ouest du Japon). Elle présente les cultures et les produits locaux.

Les légumes de Kyôto sont utilisés dans beaucoup de plats et depuis peu, dans la pâtisserie aussi ! C’est merveilleux ! Quand vous visiterez Kyôto, goûtez les kyôyasai !

 

Leave A Comment...

*