Le musée du train de Kyōto

March 10, 2018

par Sonoko Watanabe et Mizuho Fukuda

 

Dans le monde entier, les trains fascinent depuis leur création. Si on aime les trains, au Japon, comme il y a beaucoup de types de trains différents, c’est très intéressant.

Depuis le 29 avril 2016, un nouveau musée est apparu  à Kyōto : le Musée du Train. On peut y admirer beaucoup de trains à vapeur et d’autres plus modernes.

entrée du musée

gare de triage du musée des trains à vapeur

Entre le hall d’entrée et le bâtiment principal, il y a une promenade de 100 mètres, faite sur le modèle d’un quai avec des vrais trains mais qui ne sont plus utilisés aujourd’hui.

On y vend des boîtes-repas (bentō) à emporter et que l’on peut aussi manger dans une voiture-restaurant ancienne. Les « bentō  » qui se vendent seulement dans les gares, partout au Japon, sont appelés « ekiben 駅弁 » : « eki 駅 » signifie « gare » et « ben 弁 » est le premier kanji de « bentō ». Le contenu du « bentō » est une spécialité de la région traversée. Les boites-repas vendues dans ce musée sont des « ekiben » anciens.

 

ancienne voiture-restaurant

Rez-de-chaussée

rez-de-chaussée du musée

Au rez-de-chaussée du bâtiment principal – attention, au Japon, les étages sont décalés, le rez-de-chaussée en France est le 1er étage au Japon – on présente l’histoire des trains, le système du chemin de fer japonais et aussi des modèles d’anciens trains. Le premier train au Japon a roulé entre Shimbashi (à Tōkyō) et Yokohama.

La locomotive du shinkansen (l’équivalent du TGV en France) est très populaire auprès des enfants. Le mot « shin 新 » signifie « nouveau », « kan 幹 » signifie « coffre » ou « principal », et « sen 線 » signifie « ligne ». Le premier shinkansen, le type 0 (zéro) a commencé à rouler en 1964. On a fait ce train rapide pour les Jeux Olympiques de Tokyo de 1964.

De Tōkyō en direction du sud, Nagoya, Kyōto, Ōsaka etc., les numéros des shinkansen sont : 0, 100, 300, 500, 700, N 700, N700 A, N700-7 000, N700-8 000, et un des derniers shinkansen, celui qui va jusqu’à Kyūshū, 800.

De Tōkyō au nord du Japon, les numéros sont : 200, 400, E1, E2, E3, E4, E5, E6, E7 et W7.

Tous les shinkansen sont principalement blancs plus une couleur mais c’est surtout le design du train qui change.

 

locomotive d’un shinkansen

Sur la photo ci-dessus, pour les amoureux des trains, c’est le shinkansen de type 500. Il a commencé a rouler en 1997. Il y a presque toujours des parents ici, qui prennent leurs enfants en photo devant ce train à grande vitesse.

1er étage

 

1er étage du musée

Au 1er étage, au milieu, il y a un grand vide et on peut admirer les trains vus d’en haut.

 

trains vus depuis le 1er étage

 

À cet étage, on présente le système du transport des marchandises en train, et les biens culturels où l’on parle et voit des trains, comme les chansons, les films, les jeux (maquettes etc), les livres, etc.

On peut voir aussi un contrôle des billets transparent ainsi on voit le cheminement du ticket qui se déplace très lentement. C’est très intéressant.

 

un contrôle des billets transparent

 

Il y a aussi une grande salle où l’on peut voir des dioramas, une énorme maquette de trains et également un restaurant. Dans ce restaurant, les plats portent un nom de train. On peut manger pour environ 1 000 yens (environ 8 euros).

 

maquette de train et diorama

Il y a des simulateurs de conduite du shinkansen et d’autres trains aussi. Comme c’est le coin le plus populaire dans le musée, il y a un système de loterie pour pouvoir y jouer.

 

simulateurs et uniformes pour les enfants

2e étage

vues du 2e étage du musée

 

Au plafond du 1er étage, il y a une passerelle en verre en forme de voitures de shinkansen. Si vous allez au 2e étage en empruntant ces passerelles, vous pourrez voir le rez-de-chaussée.

 

 

passerelle en forme de shinkansen

vue de la passerelle du 2e étage

Au 2e étage, côté sud, il y a un grand toit en terrasse. Depuis cette terrasse, on peut voir des trains aussi, des trains en circulation parce que le musée est juste à côté de la gare de Kyōto qui est la plus grande gare de Kyōto.

 

un shinkansen et un train rapide en circulation vus depuis la terrasse

Si vous avez de la chance, vous verrez plusieurs trains différents en même temps.

Normalement, on ne peut pas entrer dans les trains dans ce musée, sauf plusieurs trains sur la promenade. Dans le musée, il y a beaucoup de trains qui ne roulent plus actuellement, donc ils doivent être bien conservés.

Autrefois au Japon, il n’y avait qu’une seule compagnie de chemin de fer, la compagnie JNR (Nihon Kokuyū Tetsudō ou en anglais Japan National Railways) mais aujourd’hui, il y a la ligne principale JR mais aussi beaucoup d’autres lignes importantes comme par exemple dans le Kansaï, Hankyū, Keihan, Kintestu.

Il y a beaucoup de lignes de trains, et prendre le train est très populaire ici. On prend le train pour aller au travail, pour aller à l’école ou à l’université, pour sortir, etc. Le train est un peu cher (bien sûr, ça dépend des lignes ou des entreprises du chemin de fer) .

 

Au Japon, il y a beaucoup de gens qui aiment les trains. On les appelle les « tetsudō-fan 鉄道ファン ». Le mot « tetsudō 鉄道 » signifie « chemin de fer » et « fan ファン » signifie « fan ». On les appelle aussi « tetsu-ota 鉄オタ » : « ota オタ » signifie « otaku オタク (Ça veut dire « fan » mais dans un sens un peu obsessionnel. ».

Le musée du train de Kyōto se trouve près du carrefour de la rue Shitchijō dōri et de la rue Ōmiya dōri à côté de la gare de Kyōto. On peut aller au musée en bus depuis la gare de Kyōto, c’est tout près. Il faut 10 minutes environ.

Le musée est ouvert tous les jours sauf les mercredis, les 1er, 9 et 16 janvier, et le 19 décembre. Les heures d’ouverture sont de 10h à 17h30. Le ticket d’entrée est de 1 200 yens pour les adultes, de 1 000 yens pour les étudiants et les lycéens, de 500 yens pour les collégiens et les élèves de l’école primaire et de 200 yens pour les enfants qui ont plus de 3 ans.

 

Quand on pense à Kyōto, on pense toujours à la ville traditionnelle et historique avec ses nombreux temples bouddhistes et shinto, mais c’est aussi une ville stratégique pour les transports des personnes et des marchandises en train. Si vous venez à Kyōto, visitez ce magnifique musée !