La spécialité : le «fu»

March 10, 2013

Mariko IWANO et Midori KANEKO

Avez – vous déjà mangé du «fu» ?

      ← plat de «fu»

Ce qu’on appelle le «fu» est un aliment préparé à base de farine de blé. Il est obtenu en pétrissant le gluten produit à partir de la pâte de blé. C’est un aliment riche en protéines et pauvre en calories.

Les origines de l’aliment appelé «fu»

Le «fu» a été introduit de Chine à l’époque Muromachi (en 1393).  En ce temps-là déjà, les Japonais avaient des relations commerciales avec la Chine. Ce sont surtout les bonzes bouddistes qui ont importé cet aliment. Leur religion leur interdisant de manger de la viande, le «fu» est venu la remplacer grâce à ses protéines.

 Les différentes sortes de  «fu»

Il y a plusieurs genres de «fu» : «namafu» (cru), «yakifu» (cuit), «agefu» (frit), «kansofu» (bouilli puis sèché).

Chacun donne une sensation diffèrente dans la bouche.

On les utilise beaucoup dans le plat appelé «nabemono » qui est un plat de poisson ou de viande mijoté avec des légumes et servi dans une marmite en terre. Ou aussi dans le plat «sukiyaki», plat de légumes et de viande émincée cuits dans un bouillon de sauce de soja.

Dans le Nord-Est du Japon, le «fu» est utilisé dans la préparation des «râmen», nouilles chinoises servies dans une soupe.

«namafu» et «yakifu» sont utilisées dans les recettes de gâteaux. Ce n’est pas très connu au Japon.

Nous allons vous présenter un café-restaurant où l’on peut manger du «fu» : le café ENGAWA

   

 ↑ enseigne du café ENGAWA             ↑ comptoir du café

Ce café-restaurant utilise beaucoup cet aliment dans ses plats. Il se trouve à Karasuma, entre la rue Ayanokoji et la rue Yanaginobanba.

plan d'accès

 

Nous avons interviewé le patron. Avant, il était employé dans une entreprise et il aimait beaucoup aller au café. Il a donc pensé à ouvir son propre café avec son amie. Sa famille produit du «fu» donc, il a décidé de l’utiliser dans sa cuisine. Il a également pensé à s’installer dans une vieille maison typique de Kyôto, appelée machiya, ce qui donne de la valeur à cette cuisine bien spéciale dans un cadre traditionnel.

    

↑ salle de 10 places                                                                             ↑ couloir intérieur, engawa en japonais

C’est le «fu» cru qui est utilisé principalement à ENGAWA, à divers parfums comme armoise, caramel, cédrat, fraise, fleurs de cerisier, potiron, sésame et aussi curry !

Nous avons goûté la glace “fu cru gôut caramel”, la plus populaire des coupes glacées et c’était très bon !

 ← coupe glacée au fu cru, goût caramel

Leave A Comment...

*