Les jardins japonais “nihon teien”

April 25, 2007

par Kumiko ISHIYAMA et Seiko IIDA

 

Les jardins à la française sont dessinés géométriquement mais les jardins japonais (“nihon teien”) donnent plutôt de l’importance à la nature en la reproduisant. Leur style imite surtout le monde naturel par des amoncellements de terre pour représenter une montagne, un étang pour la mer et une rivière fabriquée par de l’eau qui s’écoule. Quelques jardins japonais incluent aussi un jardin pour la cérémonie du thé avec des pierres alignées et des bancs.

Les jardins de pierre font également partie des jardins japonais. Ce type de jardins secs s’appelle ‘karesansui’(枯山水). Ce style représente des paysages différents avec seulement des roches, grosses et petites et du sable : par exemple,  des collines et des cascades par une construction de roches, et les rivières par un dessin (chaque jour redessiné à l’aide d’un balai de bambou ) avec le sable blanc pour dépeindre le courant de l’eau. A l’époque Muromachi (1392-1573), le style ‘karesansui’ a été importé de Chine. On trouve beaucoup de ce style de jardins dans les chemins d’entrée des temples ‘zen’, comme par exemple, le jardin de pierres du Temple d’argent. Dans ce temple, vous pouvez admirer deux tas de sable que l’on appelle “ginshadan”(銀沙灘)’et ‘”kougetsudai”(向月台) :

  • “ginshadan” est une grande couche de sable de 60 cm d’épaisseur, formant comme des rayures. Il imite un lac chinois. On ne connaît pas les détails exacts, mais on dit que “ginshadan” a été façonné afin que la lune éclaire les toits du temple.
  • “kougetsudaï” est un monticule de pierres en forme de cône.

Ils symbolisent bien le Temple d’argent !

Leave A Comment...

*