Le ragondin

March 10, 2013

par Rina KAGAWA et Kyoko IMAI

Le ragondin ou le castor des marais est un mammifère originaire d’Amérique du sud. Au Japon, on utilise le mot espagnol «nutria». Dès 1905, on peut en voir au zoo de Ueno (à Tôkyô).

 

un ragondin ou castor des marais

 

Autrefois, il était élevé pour sa fourrure pour les uniformes militaires, puis, après la fin de la Seconde Guerre mondiale, il a été relâché en pleine nature, c’est pourquoi on peut en voir dans différentes régions au Japon. On trouve aujourd’hui des castors des marais dans le Japon de l’ouest comme à Kyôto par exemple. Il y a de plus en plus de ragondins dans le nord et au centre de la préfecture de Kyôto depuis quelque temps.

Caractéristiques de cet animal

Le ragondin ressemble à une grande souris avec des petites oreilles et des petits yeux. Il a des griffes pointues et ses pattes sont palmées. Il mesure environ soixante centimètres et a une queue de quarante centimètres de long. Il pèse en moyenne entre quatre et cinq kilos. Son corps est de couleur brune grisâtre et sa queue est noire.

 

la rivière Kamo sous le pont Demachi (au nord de Kyôto)

 

Mode de vie et habitat

Les ragondins sont des animaux nocturnes à l’origine, mais on peut en voir souvent dans les champs durant la journée. Ils vivent au bord des rivières dans des lieux calmes avec beaucoup de nature. Ils mangent les feuilles des plantes des bords de l’eau. Ils vivent dans un terrier et se reproduisent dans les marais et les rivières calmes. Ils n’ont pas d’ennemis naturels donc leur nombre est en train d’augmenter. Ils sont bons nageurs et peuvent rester sous l’eau pendant cinq minutes. Ils restent principalement au bord de l’eau, dans la terre avec un étroit champ d’action.

Reproduction

Il n’y a pas de saison des amours déterminée. Une femelle a entre deux à six petits, deux ou trois fois par an. La gestation dure environ cent trente jours (2 mois et demi). Les petits, élevés par la mère, deviennent adultes à partir de six à sept mois.

A Kyôto

On trouve des ragondins dans le nord et le centre de Kyôto. Il y a une grande augumentation de leur nombre au centre de la ville notamment près des rivières Kamo et Katsura.

Le ragondin est d’un caractère doux qui peut s’attacher à l’homme, donc il n’ a pas peur des humains mais on les capture aujourd’hui car depuis ces dernières années ils font beaucoup de dégâts. C’est un grand problème pour la ville de Kyôto qui s’occupe de ce fléau avec l’aide des collectivités locales.

Dommages causés par les castors des marais

1.Dans l’agriculture : les ragondins anéantissent les récoltes des bords des rivières. Par exemple, ils mangent le riz et détruisent les champs de légumes comme les champs de carottes, de patates douces, de choux etc… Les dégâts causés coûtent l’équivalent de 100 000 euros environ par an. Les fermiers sont accablés. A cause du grand nombre de ragondins, les agriculteurs sont obligés de rentrer leurs récoltes plus tôt. De plus, ils doivent installer des clôtures autour des terres cultivées.

2.Dans l’écosystème : les ragondins mangent les plantes aquatiques et les coquillages bivalves (dobugai en japonais) autour des rivières donc détruisent l’équilibre de l’écosystème indigène.

Règles à Kyôto

Il ne faut pas les nourrir. Les castors des marais font leurs terriers dans les lieux abandonnés donc chaque terrain doit être cultivé et il faut supprimer les endroits où des ragondins pourraient se cacher.

La presse écrite et les journaux télévisés en parlent beaucoup ces temps-ci, donc les touristes et les habitants des régions concernées peuvent les voir. On peut aussi aller sur ce site internet pour plus d’informations : http://www.pref.kyoto.jp/gairai/data/d01_09.html

 

Leave A Comment...

*