Le sanctuaire Goo jinja

January 21, 2016

Pauline Masson

Le sanctuaire Goo jinja est un petit temple shinto qui se situe au sud du palais impérial, au centre de Kyoto, à l’ouest de la rivière Kamogawa.

Il se trouve plus précisément en face de la porte Hamaguri Gomon. En sortant de celle-ci, il faut traverser la rue et tout près se trouve le sanctuaire Goo jinja. Ce sanctuaire est dédié au sanglier.

« Go » signifie « protection », « O » « souverain » et « jinja » voulant dire « sanctuaire » en japonais.

Dès l’entrée, des statues en forme de sanglier appelées « komainoshishi » vous accueilleront ; dans beaucoup d’autres sanctuaires ce sont des statues de chien « komainu » en général.

Un peu d’histoire …

Wakeno Kiyomaro, un fonctionnaire haut placé de l’époque de Nara (710-794), et sa sœur Hiroshimu Hime luttèrent contre Yugeno Dokyo, un puissant disciple bouddhiste, aux côtés de la famille impériale.

La légende raconte qu’en 769, le bouddhiste Yugeno Dokyo essaya de succéder au trône impérial, situé à Nara à cette époque. Il dépêcha ce haut fonctionnaire Wakeno Kiyomaro  jusqu’au sanctuaire Usa Hachimangu, situé dans la ville d’Usa de la préfecture de Oita, (au sud-ouest du Japon) pour aller prier et demander conseil à propos de la succession de l’empereur Kanmu.

La réponse était qu’au Japon un vassal ne devenait jamais empereur, et que ceux qui tentaient de s’emparer du pouvoir devaient être éliminés.

Kiyomaro rapporta donc cette réponse et devint ainsi l’ennemi de Dokyo. Kiyomaro fut puni. On lui coupa les tendons d’Achille puis il fut exilé à Osuminokuni (l’actuelle Kagoshima, île japonaise située à l’extrême sud ouest du Japon).

Alors qu’il atteignit Bazennokuni à Oita, il se retrouva entouré d’environ 300 sangliers qui le guérirent de ses blessures et le guidèrent jusqu’au sanctuaire de Kagoshima. Cette légende est relatée dans le 8ème volume de Nihon Kouki, le livre de l’histoire du Japon, au chapitre traitant de la période 792-833.

On vient à Goo jinja pour prévenir des accidents physiques, pour guérir des maladies de jambes ou de dos ou pour s’assurer un voyage en toute sécurité.

 

  collection d'objets à l’effigie du sanglier


collection d’objets à l’effigie du sanglier

 


petites plaquettes en bois (appelés « ema ») peintes par des enfants

vieille pierre et arbre sacrés

vieille pierre et arbre sacrés

 

 statue du sanglier « komainoshishi» à l'entrée du sanctuaire

statue du sanglier « komainoshishi» à l’entrée du sanctuaire

entrée du sanctuaire

entrée du sanctuaire

 

autel principal

autel principal

 

  mur traditionnel exposant des tableaux qui représentent les anciens billets de monnaie japonaise de 10 yens, émis à partir de 1888


mur traditionnel exposant des tableaux qui représentent les anciens billets de
monnaie japonaise de 10 yens, émis à partir de 1888

 

 récit de Wakeno Kiyomaro


récit de Wakeno Kiyomaro

 

 

    petits papiers pour vénérer   sanglier

petits papiers pour vénérer
le sanglier

 lieu de prière pour guérir les jambes, les pieds


lieu de prière pour guérir les jambes, les pieds

 

Vous trouverez une salle de repos à l’entrée du sanctuaire, qui fait également salon de thé où vous pourrez y admirer une multitude de petits objets divers liés au sanglier. Des prospectus sur l’histoire du sanctuaire sont disponibles en anglais et en japonais. Comme tous les autres sanctuaires, Goo jinja propose de nombreux « omamori », des porte-bonheurs avec des pieds ou des sangliers représentés. Surtout si vous êtes nés l’année du sanglier, n’hésitez pas à y aller.

 

La visite du sanctuaire est gratuite et possible de 9h à 17h tous les jours.

La station de métro la plus proche est Karasuma-Marutamachi, sur la ligne Karasuma, la ligne nord-sud de Kyoto.

 

Voici l’adresse du sanctuaire :

385 Okakuencho, Karasuma-dori Shimochojacho Sagaru, Kamigyo-ku, Kyoto 602-8011

 

 

 

Leave A Comment...

*