Le temple Tôfuku ji

April 24, 2010

par Shohei TOMINAGA et Yusaku TAKAHASHI

le bâtiment Hojo teien et son jardin

 

Le temple Tôfuku ji, à Kyôto, est le temple principal de la secte bouddhiste Rinzai shû. Il a été construit en 1236, a complètement brûlé et a été reconstruit au XIVème siècle selon les plans d’origine. La porte principale «Sanmon» est considérée comme un trésor national. Nous sommes allés pour la première fois dans le jardin situé dans ce temple qui s’appelle «Hojo teien». C’est vraiment un très joli jardin. Il porte aussi le nom de «Hassô no niwa». Il a été dessiné par Shigemori Sanrei , un artiste japonais de l’ère Showa. C’est une oeuvre très représentative de la simplicité zen : il y a quatre jardins situés aux quatre points cardinaux du bâtiment principal.
  le jardin du sud

 

le jardin du nord

Le jardin du sud est composé de quatre pierres formant quatre îlots (où, dit-on, habiterait un ermite) appelés «Hôrai, Hôjô, Eisyu et Koryô» disposés sur du sable symbolisant la mer. En plus, on y trouve de petites montagnes artificielles symbolisant les cinq montagnes qui entourent Kyôto «Gozan : “go” signifie 5 en japonais et “zan” veut dire montagne».

Le jardin du nord est formé de pierres et de mousses disposées d’une façon géométrique, dessin très moderne pour l’époque. Isamu Noguchi, sculpteur japonais estime que ce jardin est proche de l’oeuvre de Piet Mondrian, peintre abstrait hollandais (1872-1944).

le jardin de l’ouest

 

le jardin de l'est

Le jardin de l’ouest : des arbustes d’azalées et de la terre sablonneuse forment des carreaux. Des pierres qui sont croisées symbolisent une rizière.

Le jardin de l’est est formé de colonnes de pierres qui symbolisent les étoiles de la «Grande Ourse». Ces colonnes sont entourées de terre sablonneuse exprimant les nuages. Leur hauteur varie pour exprimer l’intensité de la clarté des étoiles : haute, elle montre une étoile très brillante, basse elle indique une étoile peu scintillante. Sanrei a construit ces jardins aussitôt après la reconstruction du temple qui avait totalement brûlé. Il a mis 17 ans pour finir son oeuvre. Il a fait ce travail bénévolement pour célébrer ce temple dont les finances étaient alors au plus bas.

Ensuite, nous sommes allés voir l’endroit que l’on appelle Tûten bashi, un pont recouvert d’un toit. Il fut détruit par un typhon et reconstruit. Maintenant, il a une armature en béton. Il est entouré de nombreux érables alors, en automne, le spectacle des feuilles rouges y est magnifique et très populaire. Malheureusement, nous y sommes allés en été mais le verdoiement de la nature est beau aussi. Par ce pont, on accède à un autre trésor culturel classé et célèbre : «Kaizan dô». Son jardin est aussi très beau et original.

le pont Tûten bashi
 
 
 

«Kaizan dô»

 

dans le jardin «Kaizan dô»

Il y a beaucoup de temples au Japon qui sont magnifiques. Les étrangers ne les connaissent pas tous mais les Japonais non plus. On présente souvent les temples aux étrangers mais nous voudrions aussi que les Japonais les connaissent mieux.

Comment y aller :

    • par le train : ligne JR (Nara) ou ligne Keihan. Descendre à la gare Tofukuji, puis 10 minutes à pied.
    • par les bus de ville 202, 207 et 208.

Droit d’entrée (hors jardins) :

- 400 yens par adulte, 300 yens pour les enfants

Leave A Comment...

*