Le temple Ryôan ji

April 24, 2005

de Kayoko KURATA et Natsumi KIMURA

 

Le temple

Le temple «Ryôan ji» a été construit en 1450 par un noble, Katsumoto Hosokawa. Ce temple zen se trouve au nord-ouest de la ville de Kyôto, au pied d’une montagne calme et tranquille. Il s’étend sur un terrain très vaste. Il est très connu pour son tout petit jardin de pierres, mais il existe aussi un autre jardin qui, au contraire du premier, est vraiment grandiose. Vous y découvrirez donc deux sortes de jardins très charmants : le 1er, petit et simple, le 2ème, grand et majestueux. Un grand étang, autour duquel on peut se promener, se trouve au centre du temple. Divers arbres nous enchantent par leurs jolies couleurs.

 

au bord de l'étang

 

le jardin de pierres

 

Le jardin de pierres

Ce jardin, très connu dans le monde entier, est en fait tout petit : 10 mètres de long sur 25 mètres de large. Là, vous ne verrez seulement que 15 roches sur du sable blanc. Tout cela est très mystérieux parce que personne ne sait qui a créé ce jardin, quand il a été réalisé et pourquoi. Peut-être est-ce la raison pour laquelle il attire tant de monde.
Dans ce jardin, il y a 15 rochers qui sont arrangés en 5 groupes, combinés de la façon suivante : 5,2,3,2 et 3, à partir de la gauche. Mais vous ne pourrez pas les voir tous (il manquera toujours une ou deux roches à votre vue). Cette disposition veut montrer l’imperfection du monde. Dans la philosophie zen, on affirme que l’homme ne peut pas voir la vérité, qu’il ne doit pas croire seulement ce qu’il voit, que chaque personne a une façon de comprendre différente. Ne croyez pas que la manière de penser des autres est fausse ! La ou les deux roches que vous ne voyez pas représentent ce que vous ne savez pas, ce que vous ne pouvez pas voir ou comprendre dans la vie quotidienne, peut-être. Il est bon de rester devant ce jardin 20 ou 30 minutes, de réfléchir à ce qui est important pour vous ou à ce que vous devez faire avec soin. Beaucoup de personnes s’assoient et restent pensives pendant de longs moments.

le jardin de pierres

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quand vous regardez ce jardin de pierres de près, qu’est-ce que vous imaginez ? En général, on dit que le sable représente la mer et que les roches sont des îles. Une autre idée : le sable représente une mer de nuages, et les roches sont les sommets des montagnes qui apparaissent entre les nuages. On peut imaginer tout cela parce que les jardins au Japon symbolisent souvent les paysages de la nature. Mais, devant ce jardin, vous êtes libre. Faites marcher votre imagination à votre gré !

le jardin de pierres

 

Le bâtiment appelé “Kuri”

 

escaliers qui accèdent aux bâtiments du temple

Ce bâtiment, nommé «Kuri» en japonais, était utilisé autrefois comme cuisine. Il n’y a pas de plafond dans le «Kuri», pour pouvoir aérer. On peut donc y admirer, en détail, de grandes solives. Il est typique des anciennes constructions du Japon, et par sa simplicité, représente parfaitement l’esprit zen. Prenons comme exemple, l’entrée qui est peinte en deux couleurs seulement : le noir et le blanc.
La dimension du «Kuri» indiquait la position sociale du propriétaire. Il est donc facile de comprendre que le temple «Ryôan ji» occupait et occupe encore une position élevée dans la hiérarchie religieuse.

 

La chambre “Hojyo”

 

chambre des bonzes

C’était une chambre destinée aux bonzes. Aujourd’hui, elle est ouverte au public. Cette chambre qui est orientée en direction du jardin est claire, grâce aux reflets de la lune ou du soleil sur le sable blanc.

 

La fontaine “tsukubai”

Sur cette fontaine, il y a une inscription avec un jeu de mots, composée de quatre caractères chinois. Vous les comprenez ?
Ils se trouvent autour du carré central, sur la fontaine, dans le temple.
吾«ware» signifie «je»

唯«tada» signifie «seulement»

足«taru» signifie «contentement»

知«shiru» veut dire «savoir»

Ces mots forment la phrase suivante, tirée de la philosophie zen :

«J’apprends seulement pour le plaisir (pour mon contentement).»

Cette marque se trouve quelque part dans le temple.

Pourrez-vous la retrouver?

 

Depuis 1994, le temple «Ryôan ji» fait partie de l’héritage culturel mondial.

Leave A Comment...

*