Le temple Ryôan ji

April 24, 2005

de Shizue Kito et Ayana Adachi

《Le temple》

Le temple Ryôanji a été construit par Katsumoto Hosokawa, fonctionnaire de Muromachi bakufu en 1450. Mais il a été détruit par un incendie au moment de la guerre de Onin, guerre qui a duré 11 ans, à l’époque Sengoku. En 1488, le fils de Katsumoto Hosokawa, Masamoto l’a reconstruit, mais en 1797 il a encore brûlé.

《Le jardin de pierres》

 

le jardin de pierres

Le jardin de pierres de Ryôanji est connu dans le monde entier comme la représentation typique d’un jardin japonais.  Il a été inscrit au Patrimoine culturel mondial en 1994. Il n’existe pas de document exact sur le jardin, expliquant qui l’a fait , quand et pourquoi. Les explications sont nombreuses et diverses. En général, on pense qu’il a été fait à l’époque Muromachi, en 1499 par des moines zen qui suivaient les principes de la méditation zazen. Ce jardin est de style appelé karesansui ; c’est un jardin où tout est exprimé par la disposition des pierres et des graviers, sans eau.

Ce jardin est très simple mais il est très intéressant. Il mesure seulement 25 mètres d’est en ouest, et 10 mètres du sud au nord. La personne qui a dessiné le jardin l’a tracé en tenant compte des règles de perspective : les murs à l’ouest sont enterrés de plus en plus bas, la terre à l’est est de plus en plus basse. Grâce à cet effet d’optique, il a réussi à faire paraître grand un espace en réalité assez petit. Pour bien comprendre cela, il faut prendre une photo du jardin, de face et en oblique. Ce jardin rectangulaire, d’art zen, est complètement différent des jardins luxueux créés pour les nobles, au Moyen Age. On n’y utilise pas le bois, seulement 15 pierres et des graviers blancs. En effet, il y a 15 pierres dans ce jardin, mais on peut voir seulement 14 pierres depuis le “engawa”- couloir ouvert, de bois, à l’extérieur du temple – et surmontée d’un toit pentu. On dit que c’est à cause de “bonnou” (tous les désirs qui nous tourmentent). Cela montre l’esprit zen. On dit aussi que les graviers blancs expriment les cours d’eau ou les nuages, et les pierres symbolisent les montagnes.

Ce jardin fait réfléchir chacun de ses visiteurs, qui doivent trouver eux-mêmes ce que ce jardin unique signifie. Plus vous le regardez, plus votre imagination vagabonde. C’est l’intérêt de ce jardin. C’est ce qui fait son charme.

《L’étang : Kyoyochi

en automne

en été

en été

Il y a un grand étang appelé “Kyoyochi”, à gauche de la porte Sanmon. Cet étang a été creusé pendant la seconde moitié du XIIème siècle. Différentes fleurs y poussent suivant les saisons autour de cet étang. En hiver, les camélia (de la mi-février à la mi-mars), au printemps, les fleurs de cerisiers, les fleurs de glycine (à la fin avril), les nénuphars (de la fin mai à juillet), et en automne, les feuilles rouges des arbres.

《La petite fontaine en pierre : tsukubai

petite fontaine aux ablutions

Cette fontaine, remplie d’eau, appelée «tsukubai» est aussi très connue. C’est une sorte de grand vase où les personnes qui vont faire la cérémonie du thé viennent se laver les mains. C’est un don de Mitsukuni Mito, seigneur de Tokugawa-bakufu. Voici l’explication de l’inscription qui figure sur ce bassin :
Le carré au milieu 口  = combiner,  五 (kure) = moi   ,  足 (taru) = satisafaction, 知  (shiru) = connaître,  唯  (tada)= seulement.

☆ INFORMATIONS☆

Horaires : du 1er mars au 30 novembre, de 8 h à 17 h et du 1er décembre à la fin février, de 8 h 30 à 16 h 30.
Tarif : 500 yens(pour la visite complète
Transport : en bus et en train :
– de la gare de Kyôto : bus n° 50, descendre à Ritumeikanmae, 7 minutes à pied.
– de Kawaramachi : bus n° 59, descendre à Ryoanjimae, 1 minute à pied.
– de  Arashiyama : prendre le tramway Keifuku et descendre à Ryoanjimichi.

Téléphone : (075)463-2216

Adresse : temple Ryôanji(龍安寺), 13, goryoshita-machi,(御陵下町), Ryoannji, Ukyo-ku,(龍安寺右京区), Kyôto-shi(京都市)

Il est interdit de fumer, d’utiliser son téléphone portable, de manger et de boire à l’intérieur du temple.

Leave A Comment...

*