Les bains publics

January 30, 2014

Kaori MORITA et Takuma HIROOKA

Le rituel du bain tient une grande place dans la culture du Japon. De nos jours, on prend le bain chez soi, mais on le prenait autrefois dans un bain public.

Au Japon, on trouve deux types de bains publics

– D’abord, les bains que l’on appelle des «onsen 温泉», existent depuis longtemps. Ils se trouvent près des montagnes en général. Au Japon, comme il y a beaucoup de volcans, l’eau chaude jaillit naturellement. Ce sont des stations thermales qui existent depuis plus de 1000 ans dans la préfecture de Kyoto. L’eau chaude naturelle contient des composants spéciaux et souvent bénéfiques pour la santé. On y allait pour guérir des blessures ou des maladies. Aujourd’hui, on y va pour la santé bien sûr, mais aussi pour la relaxation ou l’amusement. La température de l’eau est de 42 degrés environ.

– Ensuite, nous trouvons les bains publics appelés «sento 銭湯» . On en trouve partout au Japon. A Kyoto, il y a beaucoup de sento parce que c’est une ancienne capitale (à l’époque Heian (794-1185) donc une ville prospère depuis longtemps. Autrefois, il n’y avait pas de baignoire dans les maisons, c’est pourquoi chaque quartier avait son ou ses bains publics. La température de l’eau est de 40 degrés minimum. Dans ces bains publics, il y a plusieurs sortes de bassins. Par exemple : des bassins profonds, des jacuzzi, des bains électriques, des bains d’eau froide, des sauna etc. C’est différent dans chaque bain public.

Les Japonais aiment se détendre en prenant un bain dans la soirée. Dans les bains publics, il y a des douches et des grands bassins pour le bain. On doit apporter tout le nécessaire du bain : son savon, son gant de toilette (au Japon, cela n’existe pas, on se lave avec des petites serviettes), ses serviettes de toilette, etc… L’entrée ne coûte pas cher (410 yens à Kyoto). Il y a le côté réservé aux hommes, otokoyu 男湯 et celui réservé aux femmes, onnayu 女湯. Le kanji qui se lit « yu » est écrit sur les enseignes des bains publics comme ceci : ゆ. Il signifie « eau chaude ».

vue du rideau à l'entrée des bains publics

 

Voila comment on prend un bain dans un sento

Tout d’abord, il faut enlever les chausseurs à l’entrée du bain public, dans les vestiaires. Il y a des paniers à disposition pour les habits et les affaires personnelles que l’on range ensuite dans une consigne.

consignes d’un vestiaire

Ensuite, on entre dans la salle de bain en apportant son nécessaire de bain. Ne pas oublier d’apporter une petite serviette pour s’essuyer avant de sortir.

Avant d’entrer dans un bassin, il faut se rincer légèrement pour entrer dans le bain « propre ». Enfin, on peut prendre son bain ! On peut prendre la douche assis. On trouve des seaux et des petites chaises dans l’espace des douches.

Voici quelques règles pour bien se comporter dans les bains publics au Japon :

– il faut entrer dans les bassins doucement,

– il ne faut pas tremper la petite serviette dans l’eau,

– il faut faire attention à ne pas rester trop longtemps dans le bain si on n’est pas en bonne santé !

– il faut s’essuyer avec une petite serviette pour ne pas mouiller le sol des vestiaires après le bain.

Puis, on se rhabille et c’est tout ! Mais après le bain, les Japonais boivent souvent une petite bouteille de lait ! Ca fait partie du plaisir d’aller au sento. C’est comme une tradition depuis longtemps ! Aujourd’hui, il y a un distributeur de lait dans presque tous les bains publics.

Nous vous recommandons de regarder le film japonais “Termae Romae” dans lequel il y a beaucoup de scènes avec les Japonais au bain public.

Il y a beaucoup de beaux sento à Kyoto. Nous allons vous présenter trois vieux bains publics situés dans la ville de Kyoto.

 

Le bain public Nishiki-yu

rideau indiquant que le bain public est ouvert

Il y a un marché couvert célèbre appelé Nishiki-ichiba à Kawaramachi, au centre de Kyoto. Le bain public Nishiki-yu est situé près de ce marché.

la rue du marché couvert Nishiki-ichiba

Il se trouve dans une maison ancienne, en bois et son enseigne, un rideau de coton appelé « noren » est bleue (photo ci-dessus). On trouve souvent ce rideau de coton devant les boutiques pour éviter que le vent, la lumière du soleil et le froid n’entrent à l’intérieur, pour ne pas être vu de l’extérieur et surtout il indique que c’est ouvert. Dans ce bain public, il y a 5 bassins. Le carrelage sur les murs est rouge ! C’est très beau. Et la température de l’eau est un peu chaude 43 degrés. Des petits concerts ou des petits évènements ont lieu quelquefois. C’est rare dans ce genre d’endroits.

 

Le bain public Yanagi-yu

Il se trouve à l’est de Kyoto. C’est aussi une maison ancienne en bois.

entrée du bain public Yanagi-yu

Il y a 4 bassins. Sa caractéristique, ce sont ses murs. On peut voir de jolis dessins de paysages sur les faïences aux couleurs très belles.

intérieur du bain

Le plus grand représente le temple shinto Heian, un grand temple qui se trouve à Kyoto. Ici, on peut prendre son bain en admirant des paysages de Kyoto. C’est un vrai petit musée !

mur de faience représentant le sanctuaire Heian jingu

 

Le bain public Sagano-yu

entrée de Sagano-yu

Sagano-yu se situe à l’ouest de Kyoto. Ici, ce n’est plus un bain public mais c’est devenu un café qui a conservé la forme du sento. C’est aussi dans une maison ancienne. Les propriétaires ont gardé les murs en carrelage, les miroirs, les douches et les robinets. C’est original et joli et de plus, les plats dont la spécialité est le “pancake” sont délicieux. Ici aussi, on peut assister à des petits concerts parfois.

pancake de matcha (thé vert japonais)

Pour les Japonais, prendre un bain fait partie de la vie quotidienne. C’est vital ! C’est une habitude, un repos et aussi un endroit de communication. On peut faire la conversation, quand on prend le bain avec sa famille ou avec des amis quand on va dans une station thermale. On peut rencontrer ses voisins dans le sento de son quartier.

Nous voudrions vraiment conserver cette culture du bain.

Allez, vous aussi, vous reposer en prenant un bon bain dans un endroit typiquement japonais qui vous fera « vivre un peu la culture japonaise ».

«Bienvenue au sento !»

 

Informations pratiques

– Nishiki-yu (錦湯)

 Adresse: 535 Yaoya-cho, Sakaimachidori-nishikikoujisagaru, Nakagyo-ku, Kyoto-shi

Pour y aller : à pied, de la gare Karasuma (ligne Hankyu) ou de la station de métro Shijo-Karasuma , il faut 3 minutes.

Téléphone : 075-221-6479

Heures d’ouverture : de 16h à minuit

– Yanagi-yu (柳湯)

Adresse: 332, Kikuhoko-cho, Shinyanaginobanbadori-Nioumonkudaru, Sakyo-ku, Kyoto-shi

Pour y aller : à pied, de la gare Sanjo-Keihan, il faut environ 5 minutes.

Téléphone : 075-771-8439

Heures d’ouverture : de 16h à minuit

– Sagano-yu (嵯峨野湯)

 Adresse : 4-3, Sagatenryujiimahori-cho, Ukyo-ku, Kyoto-shi

Pour y aller : à pied, de la gare Saga-Arashiyama (ligne JR) ou de la gare Randen-Saga (ligne Keifuku), il faut 1 minute.

Téléphone : 075-882-8985

Heures d’ouverture : de 11h à 19h30

Leave A Comment...

*