Les biscuits Kyôsendo

March 10, 2013

de Yuki KITA et Sayaka MATSUDA

Kyôsendo est un magasin de biscuits faits à base de riz situé à Kyôto. Il est aussi appelé «osendokoro» (おせん処) : «osen» signifie biscuit et «dokoro» signifie endroit. Les gens de Kyôto utilisent souvent ce mot.

 

enseigne du magasin de biscuits Kyôsendo

 

On peut aussi goûter les biscuits dans le magasin (sur la 2e photo ci-dessous, dans les petites boîtes rondes)

 

grand choix de biscuits

rayon de souvenirs et de biscuits

 

A l’origine, le magasin a été fondé à Sapporo en 1926. Et puis, il a déménagé à Kyôto. Actuellement, c’est la troisième génération qui y travaille. Il y a plusieurs magasins à Kyôto et la maison mère est située à Gion. Dans la maison mère, il y a aussi un salon de thé dont l’intérieur est décoré en rouge. Les décorations des fleurs sur le mur changent selon les saisons. Dans ce salon de thé, on peut entendre de la musique traditionnelle, du shamisen (luth japonais) et on peut voir des photos de Maiko. Une Maiko est une jeune apprentie Geisha. Elles portent de beaux kimonos et sont bien maquillées. Il y a une bonne atmosphère dans le salon de thé. Il est proche du sanctuaire Yasaka jinja dans la rue Hanamikoji donc de temps en temps, on peut voir des Maikos ou des Geishas car c’est leur quartier.

 

 

salon de thé Kyôsendo

 

 

Nous sommes allées au salon de thé et voici ce que nous avons mangé :

 

thé vert matcha et mitarashidango

 

Nous avons bu du thé matcha avec une brochette de mitarashidango.

Le matchacha» veut dire thé) est une poudre très fine de thé vert fraîchement moulu entre deux pierres. Il est généralement utilisé pour la cérémonie du thé japonaise. La région la plus réputée pour son matcha est Nishio.

Les mitarashi dango sont une des pâtisseries typiquement japonaises. On les mange avec une sauce sucrée à base de soja. Les boules de dango sont faites à base de riz blanc bouilli et pilé.

 

zenzai et warabimochi

 

Nous avons aussi goûté du zenzai que l’on voit dans le bol sur la photo ci-dessus. C’est un dessert composé de haricots rouges et de mochi (riz bouilli et pilé). Et le warabimochi vient d’une plante sauvage comestible, le warabi (fougère à l’aigle). En général, nous mangeons ce gâteau saupoudré de poudre de soja grillé appelée kinako mais on peut aussi utiliser de la poudre de thé vert matcha.

 

D’autres suggestions : la carte change à chaque saison. Aux autres saisons, nous pouvons manger un parfait glacé à la fleur de cerisier au printemps ou au marron en automne ou un sorbet en été. 

Les biscuits faits à base de riz sont durs en général, mais ce magasin vend des biscuits mous. C’est rare ! Donc, si vous venez à Kyôto, nous vous recommandons d’y aller et de goûter à plusieurs pâtisseries typiquement japonaises ! De plus, c’est vraiment bon et le patron est très sympa.

 

Informations pratiques pour se rendre dans ce salon de thé :

En train, avec la ligne Keihan, jusqu’à la gare de Shijô, sortie numéro 6. C’est à 1 minute dans la direction du sud.

 

plan d'accès

 

Leave A Comment...

*