La boulangerie KiKi

January 30, 2019

par Kiyonari Sakamoto, Ryosuke Miyazono et Tadami Terada

 

Est-ce que vous connaissez la boulangerie qui s’appelle KiKi à Kyoto ? Elle est située au Nord-ouest de la ville, près du temple Ninna ji.  Il faut environ 6 minutes à pied pour y aller de la gare Utano du tramway de la ligne Keifuku (en direction de Arashiyama). Cette boulangerie a 9 ans. Autrefois, elle se trouvait près de la gare de Saiin (les trains Hankyū), au centre-ouest de la ville de Kyoto.

 

La boulangerie est un peu difficile à trouver car elle est située dans un sous-sol, mais l’intérieur et l’extérieur sont très clairs et très modernes.

 l’entrée de la boulangerie

 

  dans la boulangerie

 

Elle ouvre de 8 heures jusqu’à 20 heures tous les jours sauf le lundi. Il semble que le boulanger se lève avant 4 heures pour préparer son pain.

La boulangerie KiKi est très populaire parce qu’on y trouve des pains très variés mais aussi et surtout, des pains originaux et uniques.

Aujourd’hui, les pains les plus populaires sont le pain de mie, la tarte aux pommes et le pain appelé « shishamo-pan », qui est un pain fourré d’un poisson entier.

 

                                          le pain appelé « shishamo-pan »

 

Le pain au lotus est aussi très populaire auprès des jeunes femmes car il a peu de calories.

Voici d’autres exemples de pains originaux :

  • Le pain « anchyobiori-bu no furansupan », avec des anchois et des olives. Il coute environ 1,4 euro.
  • Le pain « ichijiku to howaitochoko », avec des figues et du chocolat blanc. Il coute environ 1,2 euro.

à droite sur la photo, le pain « ichijiku to howaitochoko »

et à gauche, le pain « anchyobiori-bu no furansupan »

 

  • La brioche « mitsuringo to kibizatō », aux pommes trempées dans du miel avec de la cassonade. Elle coute environ 1,3 euro.

Il y en a d’autres tous aussi originaux.

Nous avons demandé au propriétaire de cette boulangerie, comment il trouvait de nouvelles sortes de pain. Il nous a expliqué qu’il a travaillé dans une entreprise de restauration (Le Saint-Marc) à Osaka, puis, a été apprenti dans la boulangerie FRIANDISE à Kyoto et c’est de ses expériences qu’il a beaucoup appris. Il s’inspire de recettes de cuisine française et italienne.

Il nous a dit que ce n’était pas toujours facile de réussir, qu’il réussissait une fois sur dix seulement. Mais il nous a dit aussi que c’était très important de toujours essayer. Maintenant, ses pains plaisent à ses clients.

De plus, il tient à faire des pains moelleux. Normalement, le pain français est dur, mais il veut le faire plus mou car il pense également que le toucher est aussi important. Il veut que son pain ait un beau son comme les tourtes. Mais pour lui, ce qui compte le plus, c’est le gout du pain et peu importe où on le produit !

 

La boulangerie KIKI produit beaucoup de pains rares, allez vous aussi, gouter à ses pains originaux !