Les gâteaux mitarashidango

January 30, 2019

Les gâteaux mitarashidango

 

Chigusa KANAI

Mao ABE

 

Au Japon, quand on visite des temples ou des sanctuaires, on fait aussi des voyages culinaires. Avez-vous remarqué que pour accéder à ces lieux, il y a de nombreuses petites échoppes qui vendent toutes sortes de bonnes choses à manger ? On peut ainsi gouter à des gâteaux, des glaces ou autres spécialités culinaires traditionnelles. C’est un grand plaisir parce qu’il y en a vraiment beaucoup, très différentes alors on peut vraiment se régaler.

 

Il y a beaucoup de gâteaux différents à Kyoto. On trouve donc beaucoup de magasins spécialisés en pâtisseries japonaises. Parmi toutes les pâtisseries typiquement japonaises, les gâteaux appelés « mitarashidango » sont célèbres. C’est une boulette de pâte de riz bouilli et pilé, appelée « dango » recouverte d’une épaisse sauce au soja sucrée, le tout sur une brochette de bois. En général, il y a quatre ou cinq boulettes sur chaque brochette.


les gâteaux mitarashidango

 

L’origine du nom « mitarashidango » proviendrait du nom d’un festival qui a lieu au sanctuaire Shimogamo jinja à Kyoto (au nord-est de Kyoto dans l’arrondissement de Sakyō-ku) depuis l’année 1100, le festival Mitarashisai (se prononce mitarashissaï). À cette époque, les gâteaux « dango » ne sont pas faits avec du riz mais avec des glands donc ils n’étaient pas doux. Ils étaient principalement destinés aux offrandes dans les temples. C’est après qu’ils sont devenus « les gâteaux mitarashidango » que l’on a commencé à manger avec de la sauce de soja.

 

le sanctuaire Shimogamo jinja

 

Plus tard, on a ajouté du sucre à la sauce de soja et on l’a épaissie, ce qui a fait sa grande popularité.

Nous vous avons présenté les gâteaux «  mitarashidango », mais il y a beaucoup d’autres sortes de pâtisseries sous forme de boulettes de riz bouilli à des gouts différents, sucrés mais aussi salés. Et ils sont très bons avec du thé vert japonais. Ces boulettes « dango » sont mangées, en particulier, pendant des fêtes ou des festivals de saison. On les achète souvent dans des magasins de pâtisseries japonaises mais également dans les supermarchés ou des dépanneurs. On peut en faire à la maison mais comme cela prend beaucoup de temps et demande beaucoup d’efforts, presque plus personne n’en fait soi-même.

 

 d’autres sortes de brochettes « dango » 

 

Les gâteaux « mitarashidango » sont délicieux. Si vous venez à Kyoto, et que vous passez devant une pâtisserie traditionnelle, arrêtez-vous ! De plus, on vous recommande de visiter le sanctuaire Shimogamo jinja parce qu’il est très populaire et très beau. Il fait partie du patrimoine mondial, alors si vous visitez Kyoto, allez-y ! Et en sortant, n’oubliez pas de vous faire plaisir avec une brochette de « mitarashidango » !