Des souvenirs typiques

April 19, 2004

de Chizuru HIRAIDE, Kayoko KURATA et Natsumi  KIMURA

 

Les tissus du quartier de Nishijin (nishijin ori)

Nishijin ori” est une sorte de tissu japonais. A Kyôto, on commença à tisser avant le Vème siècle. Les tisserands faisaient des vêtements pour la noblesse. Au XVème siècle, ces artisans se déplacèrent dans le quartier de Nishijin, ce qui explique l’origine du nom de ce tissu.

 

tissu "nishijin"

 

tissu "nishijin"

 

"nishijin ori"

 

 

DONSU, HONSHIBO, ORI NUKI NISHIKI

Ces trois sortes de tissage sont des façons de faire de “nishijin ori”. Ce tissage est bien connu au Japon pour ses dessins recherchés et ses couleurs variées. De temps en temps, on a besoin de toute une journée pour tisser un seul centimètre.

 

nishijin ori

 

KASURI

La ceinture de kimono, appelée “obi”, en tissu de “nishijin” est splendide. Le kimono fait dans ce tissu a une couleur sobre. Les artisans ne font pas seulement des kimonos. Ils fabriquent aussi des porte-monnaie, des sacs, etc… . Maintenant, on peut acheter très facilement tous ces produits, au quotidien.

Les photos proviennent des sites :

www.nishijin.or.jp/ori/kind03.html

www.nishijin.or.jp/ori/kind04.html

www.nishijin.or.jp/ori/kind09.html

www.nishijin.or.jp/ori/kind11.html

 

Les épingles à cheveux (hana kanzashi)

ornement pour chevelure

 

ornement pour chevelure

Hana kanzashi” désigne un accessoire que l’on met dans les cheveux (sorte d’épingle décorée à piquer dans les cheveux). A Kyôto, cet accessoire orne les cheveux des “Maiko” (apprenties “Geisha”). Il porte ici le nom spécial de “hana kanzashi“.”hana” veut dire “fleur” en japonais. Comme l’indique son nom, il est composé de beaucoup de formes imitant des fleurs multicolores. Dans le style traditionnel, les artisans reproduisent les fleurs de saison et respectent leurs couleurs naturelles. Les “hana kanzashi” sont beaux comme des fleurs naturelles. En plus, les ornements, superbes, sont faits à la main.

Principaux thèmes de décoration pour cet accessoire :

janvier

inaho (épi de riz)

février

ume (fleur de prunier)

mars

nanohana (fleur de colza)

avril

sakura (fleur de cerisier)

mai

fuji (glycine)

juin

yanagi (saule)

juillet

uchiwa (éventail)

août

suzuki (herbe de pampas)

septembre

kikyô (campanulacée)

octobre

kiku (chrysanthème)

novembre

momiji (feuille d’automne)

décembre

maneki (mot  venant du théâtre de Kabuki)

Petite anecdote pour le mois de janvier : au dessus de l’épi de riz se trouve un petit ornement en forme de pigeon. Chaque femme qui le porte demande à la personne qu’elle aime de peindre les yeux des pigeons de son “kanzashi“.

Aujourd’hui, il existe d’autres accessoires comme des épingles ou des boucles d’oreilles.

Flânons dans les rues de Kyôto et découvrons ces accessoires dans les vitrines !

 

boucles d'oreille

 

La petite serviette “tenugui

 

petites serviettes "tenugui"

 

petites serviettes "tenugui"

 

petites serviettes en devanture

 

“Tenugui” est une sorte de petite serviette de coton. Ce qui la rend différente d’une serviette traditionnelle, c’est sa forme, qui est fixée, normalisée : elle fait toujours 36 cm de large, et les divers moyens de l’utiliser. Par exemple, autrefois, on l’utilisait aux champs, pour se bander la tête afin d’éviter les rayons directs du soleil, ou autour du cou pour essuyer la sueur.

En plus, on l’utilisait à la cuisine ou pour la toilette, ou pour envelopper des choses.

 

étalage de serviettes "tenugui"

 

 

étalage de serviettes "tenugui"

Ces petites serviettes “tenugui” sont utilisées depuis longtemps par presque tous les Japonais mais à Kyôto, où ont été développées différentes manières de teindre le tissu, c’est aussi un objet d’art. Il y a des motifs qui représentent la culture de la fin du XIXème siècle et du début du XXème siècle. Les regarder permet de connaître la culture de Kyôto à différentes époques.

autres façons d'utiiser les serviettes "tenugui"

 

Aujourd’hui aussi, les serviettes “tenugui” sont utilisées de diverses manières. Par exemple, on les utilise comme tapisserie, comme jeté de table ou pour la décoration intérieure. Vous pouvez aussi l’utiliser pour fabriquer un sac.

Comment utiliser cette serviette ?  … Cela dépend de vous !

One Response to “Des souvenirs typiques”

Read below or add a comment...

  1. I know this web site presents quality based articles and additional data,
    is there any other web page which provides these
    data in quality?

Leave A Comment...

*