Les biscuits « sobabōro »

March 7, 2018

par Junko Oyama et Ayaka Okuno

 

Kyoto, ancienne capitale du Japon, a gardé beaucoup de traditions culinaires. Nous allons vous présenter des biscuits originaux. Connaissez-vous les biscuits appelés « sobabōro » ? Ce sont des petits biscuits en forme de fleur de prunier. Ils sont très connus au Japon.

 

À l’époque Muromachi (1336-1573), un missionnaire portugais a apporté au Japon ces biscuits pour la première fois. Ces biscuits s’appelaient « bōro », « biscuit », en portugais. C’étaient des petits biscuits ronds.

En 1587, un célèbre samouraï de l’époque, a organisé une grande fête dans le temple de Kitano, au nord de Kyoto, le temple des pruniers déjà à cette époque, et pour cette fête, il a fait faire ces biscuits en forme de fleur de prunier.

À l’origine, ils étaient faits avec de la farine de blé, du sucre et des œufs. Mais à l’époque Meiji (1868-1912), un magasin de nouilles de sarrasin, à Kyoto, a commencé à vendre ces biscuits mais en remplaçant la farine de blé par de la farine de sarrasin. Et depuis, ces biscuits sont très populaires et célèbres.

un paquet de biscuits « sobabōro » acheté dans un supermarché

Aujourd’hui, on ne les fait plus beaucoup à la maison, mais si vous aimez faire de la pâtisserie, voici une recette pour 30 biscuits environ.

Ingrédients :

– 100 grammes de farine de sarrasin,

– 30 g de farine de riz,

– 1,5 g de poudre à lever,

– 50 g de sucre,

– et un œuf.

La pâte se fait sans eau.

Recette :

D’abord il faut mélanger la farine de sarrasin avec la farine de riz, la poudre à lever, le sucre et l’œuf. Ensuite, on découpe des morceaux de la pâte obtenue de la taille qu’on veut et enfin, on les cuit au four. Ils ont une bonne odeur de sarrasin mais, attention si vous êtes allergiques au sarrasin, vous ne pourrez pas goûter à ces délicieux biscuits. On les déguste en buvant du thé japonais.

En général, ces gâteaux sont apppréciés par les personnes âgées car ils ont un goût ancien, mais nous les avons goûtés. C’est très bon.

des biscuits « sobabōro »

C’est la pâtisserie traditionnelle Kawamichiya qui a commencé à en vendre. Elle se trouve près de la station de métro shiyakushomae, au carrefour de Oike dori et Karasuma dori, devant l’hôtel de ville de Kyoto. Aujourd’hui, on peut en acheter partout, dans les supermarchés et même dans les supérettes. On peut trouver des boîtes de 100 grammes pour 300 à 1 000 yens environ (3 à 8 euros).

 

Si vous visitez Kyoto, nous vous recommandons d’acheter en souvenir, ces biscuits devenus des biscuits traditionnels japonais. Vous allez les aimer vous aussi.