La maison traditionnelle “machiya”

April 19, 2005

de Natsum KIMURA et Chihiro HIRAIDE

 

Qu’est-ce qu’une “machiya” ?





Une “machiya” est une maison traditionnelle de Kyôto. Son origine vient de l’époque Heian (794∼1185). Elle a changé petit à petit avec les époques, sa forme actuelle a été déterminée à l’époque Edo (1603∼1868). Presque toutes les “machiya” que l’on peut découvrir maintenant ont été construites au début du XXe siècle. Elles ont donc presque 100 ans ce qui est très rare pour ce genre de constructions en bois. Le bois pourrit vite avec l’humidité et il est peu résistant au feu. A l’époque Edo, il y a eu souvent de grands incendies qui ont détruit une grande partie de la ville de Kyôto. C’est pourquoi il ne reste guère de “machiya” de cette époque.

Elles sont donc très importantes pour bien connaître la vie d’autrefois et les constructions anciennes, ainsi quelques associations de protection des “machiya” ont été créées.

– l’extérieur des “machiya”

Les “machiya” font partie du paysage urbain de Kyôto. Elles se font face dans les rues qui traversent Kyôto d’est en ouest et du sud au nord, et sont voisines, les unes des autres. Pour une bonne apparence générale, on a suivi des règles de construction concernant la hauteur, la couleur et la forme de ces maisons. Mais il y en a qui ont des petites différences avec les autres suivant les goûts des propriétaires.

 

‐ l’intérieur des “machiya”

L’intérieur est séparé en deux parties : pour le commerce (devant) et pour l’habitation (derrière). Au fond se trouvent le jardin et l’entrepôt qui contient les trésors de la maison. De l’entrée au jardin, on trouve un couloir qui s’appelle ” hashiri niwa “, et là se trouve la cuisine.

«hashiri-Niwa» et la cuisine

 

 

Comme l’été à Kyôto est très chaud et humide, et l’hiver, très froid, on a fait quelques inventions dans les “machiya”. Par exemple, en été, on peut enlever les cloisons pour aérer une pièce. Les arbres du jardin apportent le vent frais, et donnent l’impression de calme et de fraîcheur. En hiver, on pose toutes les cloisons pour garder la chaleur. C’est un peu sombre dans une “machiya”, mais le jardin sert d’éclairage. Les feuilles des arbres réfléchissent les rayons du soleil, qui entrent dans la maison. Pour garder la lumière, on utilise la technique du “shôji”, feuilles de papier, peu chères, qui remplacent les vitres des fenêtres et adoucissent la lumière du jour.

été

 

 

hiver : la fenêtre «shôji»

Actualité des “machiya”

Les “machiya” disparaissent petit à petit du paysage urbain de la ville, parce qu’elles sont vieilles et ne conviennent pas à la vie moderne. Mais, comme elles sont précieuses pour l’héritage culturel de Kyôto, on pense qu’il faut les protéger. Pour les conserver, on les renforce et on les répare pour y habiter confortablement.

 

 

 

Pour protéger le paysage urbain de Kyôto, il existe des maisons qui ressemblent aux “machiya” seulement de l’extérieur. Une autre façon de les protéger est d’utiliser les “machiya” comme cafés, restaurants ou comme auberges très populaires à Kyôto.

 

 

 

 

Découvrez l’atmosphère très confortable d’une “machiya” ! Vous pouvez en visiter une qui s’appelle «Shijô Kyô Machiya» gratuitement. Vous pourrez y goûter quelques boissons et gâteaux.

Informations diverses sur la “machiya” Shijô Kyô Machiya»

Ouverture : de 11h à 21h (sauf le mercredi )

Accès :
-De la gare de Kyôto

– par le bus numéro 26 : descendre à l’arrêt «Nishino Tôїn»

– par le métro, ligne Karasuma : descendre à la station Shijô Karasuma → 6 à7 mn à pied

– par le train Hankyû : descendre à la gare de Shijô Karasuma » → 6 à7 mn à pied

« Shijô Kyô Machiya »

plan d'accès

Leave A Comment...

*