Les quartiers réservés des Geisha

October 3, 2016

Yuka Tanaka

Kyoto, la ville japonaise la plus traditionnelle, est reconnue comme étant la ville des Geisha et les apprenties Geisha nommées Maiko. Ces jeunes femmes logent dans des quartiers réservés que l’on appelle «kagai» (se prononce kagaï ). Les quartiers «kagai» sont apparus durant la période Edo (1603-1867). Autrefois, à Kyoto, il y avait 28 kagai mais actuellement il n’en reste que 5 : les quartiers Kamishichiken,  Miyagawachō, Pontochō,Gionkōbue et Gionhigashi. On appelle l’ensemble de ces quartiers, « gokagai » et chaque quartier est différent par leur danse par exemple. Chaque quartier a sa propre danse traditionnelle.

Nous allons vous présenter les caractères de chaque quartier mais avant rappelons ce qu’est une Geisha : une Geisha est une jeune femme qui pratique des danses traditionnelles, joue d’un instrument de musique traditionnel comme du shamisen (sorte de harpe horizontale à trois cordes) ou de la flûte pendant un banquet dans un restaurant traditionnel de luxe. Les Geisha sont très connues auprès des Japonais mais aussi auprès des touristes étrangers.

1) Le quartier Kamishichiken

C’est le plus ancien des cinq quartiers. Cet endroit se trouve au sud de Kyoto. Durant la période Muromachi (1338-1573), sept auberges ont ouvert pour que les voyageurs puissent se distraire. L’histoire de ces quartiers a commencé ici. Les Geisha du quartier Kamishichiken font la danse traditionnelle appelée « hanayagiryū », danse la plus pratiquée. Normalement, on ne peut voir ces danses que dans ces endroits réservés de luxe. C’est très, très cher.

Mais aujourd’hui, c’est devenu un spectacle de danse ouvert au public et il y a deux représentations, au printemps et en automne donc on peut les admirer aussi :

– en 2016, du 25 mars au 7 avril, la représentation «kitano odori» sera donnée dans le théâtre Kamishichiken kaburenjō.

– et en octobre, le spectacle aura lieu dans le même théâtre.

Ce théâtre se trouve au sud de Kyoto. Le billet coûte 4300 yens.

37

symbole du quartier Kamishichiken et des Geisha

2) Le quartier Miyagawachō

Le quartier Miyagawachō est situé près de la rivière Kamogawa au  niveau de la rue Gojō dori.  Les Geisha de Miyagawachō font une danse qui s’appelle «wakayagiryū».

En avril et en octobre, il y a aussi deux représentations publiques dans le théâtre Miyagawakaburenjō. Le spectacle s’appelle «kyōdori» et «mizuekai». Le billet pour le spectacle « Kyōdori » coûte 4800 yens et pour « Mizuekai », 4000 yens. Le théâtre se trove au sud-est de Kyoto.

45

symbole du quartier Miyagawayô et ruelle typique du quartier

3) Le quartier Pontochō

Ce quartier est situé entre le rivière Kamogawa et le quartier Kiyamachi. Il a été créé en 1712. Les Geisha de Pontochō font la danse «ogamiryu ». En mai  et en septembre, on peut les voir danser au théâtre Pontochōkaburenjō . Elles s’appellent «kamogawaodori» et «suimeikai». Le billet pour lespectacle de coûte 3000 yens et celui de septembre coûte 2300 yens. Le lieu du spectacle se trouve au sud de Kyoto.

無題6

symbole du quartier Pontochō et la rivière Kamogawa

4) Le quartier Gionkōbu

On l’appelle Gionsan et c’est le plus grand des cinq. Dans ce quartier, les maisons  et les rues sont restés intactes depuis la période Edo. Ce quartier est situé au sud-est de Kyoto.

Il se trouve près du sanctuaire bien connu Yasaka jinja. Les Geisha du quartierKōbu font une danse appelée «kyōmai inoueryu». On peut également voir deux spectacles au printemps et en automne : en avril, la danse « Miyako odori » ( 2500 yens), et en automne, la danse « onsyukai » ( 4000 yens). Le théâtre de Gion kaikanse trouve au sud-est de Kyoto.

18

symbole du quartier Gionkōbu et des Geisha

5) Le quartier Gionhigashi

Ce quartier est situé à l’ est du quartier Gionkōbu. Pendant la période Meiji, le quartier de Gionkōbu à été divisé en deux. Les Geisha de Gionhigashi font la danse «hujimaryu ». On peut voir le spectacle « gion odori » en novembre au théâtre Gion kaikan qui se trouve au sud-est, dans le quartier de Gion. Le billet coûte 4000 yens.

210

symbole du quartier Gionhigashi et rue typique du quartier

Une fois par an, toutes les Geisha font un spectacle de danse ensemble. Il s’appelle «miyakono nigiwai ». On ne peut jamais voir les Geisha réunies ensemble donc ce spectacle est très populaire auprès des  Japonais. Il y a trois prix, 6000 yens, 10 000 yens et 15 000 yens. Après le spectacle, on peut dîner avec elles dans la salle de banquet d’un grand hôtel (plus 19 000 yens) ou d’un hôtel traditionnel (plus 36 000 yens).

Voilà où il est possible de voir Geishas et des Maikos si vous venez à Kyoto.

*Mais attention !! Si vous voyez ces jeunes filles  dans la journée, ce ne sont pas de vraies Geisha !!! Les vraies Geishas ne se déplacent qu’à partir de la tombée de la nuit !!

Leave A Comment...

*