Le temple Nanzen ji

April 24, 2004

de Miki Ishibashi et Yukiko Kayama

 

Le temple

Le temple Nanzen ji et son jardin ont été contruits en 1703 par “Keisho in”, la mère du Shogun Tsunayoshi. Ce temple fait partie des vestiges de la Villa impériale. Le jardin “Zenrinji den” est un lieu refait dans son état original. Après la guerre d’Onin, il a été laissé en friche pendant longtemps.

vue sur le jardin

On peut voir, dans le temple, une statue en bois de “Hôô Kamiyama”. C’est un bien culturel important. Il y a aussi des tableaux de Kano.

vue sur l'étang

 

Dans le jardin, il y a un grand bassin et un sentier pour la promenade. En automne, les feuilles rouges des érables japonais flottent à la surface de l’eau. On peut admirer la scène, et s’asseoir dans le “engawa”, longue véranda en bois où on peut se reposer.

 

Le jardin HOJYO

C’est un beau parc japonais, qui a été désigné “endroit national très pittoresque”, et dont le jardin a été dessiné par  Ensuï Komori, il y a 350 ans. Ce beau jardin est composé d’un dessin de pierres, symbolisant un cours d’eau,”karesansui”, et de deux pierres, une grande et une petite, “koranokowatashi”, symbolisant un grand tigre et un petit tigre traversant une rivière. Certains des arbres ont été plantés à l’époque Edo. Le jardin et le bâtiment forment un ensemble gracieux et naturel. Les montagnes, par delà le jardin, complètent le spectacle. On y jouit du contraste des espaces. Nous vous conseillons d’y aller en automne, pour y voir les beaux feuillages rouges.

 

 

le bâtiment appelé Hojyo

 

“Hojyo” est un bâtiment faisant partie du trésor national. Il a été construit par Hideyoshi Toyotomi , dans un style de construction réservé à la noblesse de l’époque Héïan, style appelé “shindenzukuri”, afin de l’offrir à l’Empereur.

A l’intérieur, on y trouve de nombreux trésors nationaux, comme par exemple le chef-d’oeuvre “mizunominotora”, un “fusuma” (porte coulissante en bois et papier) fait par Tansui Karino  ou encore des statues de Bouddha, des poteries et des tableaux.

Pendant la visite, vous pourrez faire une pause, dans une pièce, pour y prendre du thé et déguster des petits gâteaux japonais. Cela coûte 500 yens. Cette pièce est très belle et de là, vous pourrez admirer le paysage, qui est magnifique.

 

vue de la tour Sanmon

La tour SANMON

C’est une grande tour de guet, qui a été construite pour honorer les morts de la guerre d’Osaka Natsunojin, par Takatora TODO. Elle se trouve en face du sanctuaire. Elle mesure 22 mètres. De là, on peut voir une grande partie de la ville de Kyôto et on a une belle vue. A l’intérieur de la tour se trouvent plusieurs statues de Bouddha, dans une salle où on ne peut pas entrer, une salle très mystérieuse.
La visite de la tour coûte 500 yens. N’oubliez pas d’enlever vos chaussures à l’entrée. Attention, l’escalier est très escarpé et le plafond très bas, donc faites attention, non seulement de ne pas tomber mais aussi de ne pas vous cogner la tête. La visite sera un moment agréable, que vous apprécierez.

 

L’aqueduc SUIJIKAKU

 

 

 

 

 

 

C’est un aqueduc (comme ceux de Rome) qui a été construit pour relier le lac Biwa et la rivière Uji. A l’époque Meiji, Kyôto était une ville peu animée. Il fut alors décidé d’y amener de l’eau, pour produire de l’électricité hydraulique et pouvoir, ainsi, développer de nouvelles industries. Aujourd’hui encore, tout fonctionne et les nombreux habitants de Kyôto reçoivent les bienfaits de cette installation.
Il n’est pas possible de traverser sur le pont mais on peut passer dessous. Il est en briques rouges. On pourrait se croire en Italie mais il y a un temple japonais (Nanzenin) derrière, et beaucoup de bois verts. C’est magnifique.

Si vous y allez en automne, le spectacle est très beau parce que les feuilles passent du vert au rouge, puis au jaune et à l’orange.

Comment aller au temple Nanzen ji ?

En bus :
– de la gare de Kyôto, avec les bus de ville, ligne 5 (pour aller à Iwakura ou
Ginkaku ji), descendre à l’arrêt Hoshôjichô et marcher 7 minutes.
– de Shijyô Karasuma : idem
– de Sanjyô Keïhan : idem
En métro :
– de la gare de Kyôto : prendre la ligne de métro de Karasuma et descendre à
la station Karasuma Oike (gare de correspondance avec la ligne Est-Ouest ).
Changer et prendre cette ligne dans la direction de l’est et descendre à la
station Keage puis marcher 7 minutes à pied.
– de la gare de Sanjyô Keïhan : prendre la ligne d’est en ouest et descendre à
Keage et marcher 7 minutes.

pousse-pousse

Ouverture de 8h40 à 17h
Entre décembre et février : de 8h40 à 16h30
Fermeture : du 28 au 31 décembre.

Adresse : Hukuchi-chô, Nanzen ji, Sakyô-ku, Kyôto
Tel : 075-771-0365

Leave A Comment...

*