La bonne façon de prier dans les temples

April 24, 2010

de Megumi Iritani

 

A Kyôto, il y a beaucoup de temples shinto et de temples bouddhiques. Dans les temples ou sanctuaires shinto, on vénère des divinités appelées «kami». Par contre, dans les temples bouddhiques se trouvent de très nombreuses statues qui représentent Bouddha. De plus, des bonzes et bonzesses y habitent pour faire leur apprentissage religieux.

Etant donné que ces temples sont des lieux sacrés, il faut y prier en suivant des règles. Je vais vous les expliquer.

"torii" à l'entrée des sanctuaires shinto

Tout d’abord, on ne peut pas marcher au milieu des chemins, dans les temples. Seul un dieu peut le faire. Le visiteur doit donc marcher sur les côtés des allées. C’est mieux de se signer avant de passer le «torii» (grand portique rouge), le portail qui marque l’entrée d’un temple shinto. Il marque le passage du domaine profane au domaine de Dieu.
Dans un temple bouddhique, on ne peut pas entrer directement, de plein pied. Il faut enjamber une sorte de seuil.

"hisyaku", louche pour puiser de l'eau de la fontaine afin de se purifier

 

 

 

 

Ensuite, il est nécessaire de se laver les mains mais attention, il y a un ordre pour le faire. Près de l’entrée de chaque temple se trouve une petite fontaine ou source d’eau avec des louches appelées «hisyaku», que l’on peut utiliser. On puise d’abord de l’eau avec, que l’on verse sur sa main gauche puis sur sa main droite. Ensuite, on rince sa bouche avec sa main gauche sur laquelle on verse à nouveau de l’eau. Enfin, on fait de même sur le manche de la louche que l’on vient d’utiliser, avant de la remettre en place.

"suzu", carillon pour la prière

Quand on prie Dieu, il faut poser son sac sur le sol. On ne doit pas prier en tenant son sac. Beaucoup de gens lancent ensuite de l’argent dans une boîte qui se trouve sur le lieu de prière. Mais c’est facultatif. La somme versée est libre. Pour prier, il y a une manière de faire aussi : on sonne d’abord la cloche trois fois, en tirant sur la corde, on se prosterne deux fois, frappe deux fois dans ses mains et se prosterne encore une fois. Quand vous frappez dans vos mains, il faut déplacer un peu sa main droite par rapport à sa main gauche mais pour prier, il faut le faire, les mains bien jointes. Je vous conseille aussi de dire votre nom et votre adresse quand vous priez, pour que vos voeux soient exaucés.

quand on frappe dans ses mains

 

 

 

 

 

Dans les temples, il y a deux achats importants à faire :

«omikuji», divination écrite sur une bande de papier (une sorte d’horoscope) et un «omamori», amulette porte-chance.

L’horoscope «omikuji» est tiré au hasard. Le porte-bonheur «omamori» doit être toujours porté sur soi après son achat.

Sur chaque «omikuji» est indiqué si vous allez être chanceux dans le futur. Cherchez bien les caractères suivants :

  • 大吉  (très chanceux)
  • 吉      (chanceux)
  • 中吉  (assez chanceux)
  • 小吉  (peu chanceux)
  • 凶      (malheureux)
  • 大凶  (très malheureux)

C’est très amusant donc je vous conseille de tirer au sort votre «omikuji» (il y en a en anglais dans certains temples). S’il est écrit en japonais, un(e) ami(e) japonais(e) pourra certainement vous aider à le lire.  Achetez aussi un porte-bonheur «omamori».

Leave A Comment...

*