Le temple Sanjusangendo

April 24, 2007

De Chiaki Horiguchi

 

vue du temple

 

 

Le vrai nom de ce temple est <Renge ô in>. Il est inscrit sur la liste des Trésors nationaux du Japon. La façade du bâtiment mesure environ 120 mètres. On appelle ce temple <Sanjûsangendô> parce qu’il y a 33 travées (sanjusan=33, gen=espace) entre les piliers qui le composent. Pour visiter ce temple, le tarif adulte est de 600 yens. On reçoit un billet d’entrée et un dépliant dans lequel se trouvent des explications en japonais, en anglais, en chinois et en coréen. On se déchausse et on entre dans le bâtiment. A partir de là, il est interdit de parler fort et de prendre des photos.

Le long du couloir central se trouvent 1001 statues bouddhiques. La plus grande statue se trouve au milieu du bâtiment, entourée d’autres statues qui sont alignées de la manière suivante : 500 à droite et 500 à gauche. Les statues sont dorées mais elles sont toutes sculptées dans du cyprès du Japon. Autrefois, elles étaient de couleur plus vive, mais maintenant, elles sont moins belles qu’avant à cause de la suie. Elles sont disposées pour qu’il soit facile de les découvrir toutes. Beaucoup de statues ont leur origine en Inde. Elles ont toutes des expressions et des vêtements différents. On dit qu’il y a sûrement un visage représentant une personne que vous aimeriez connaître.Vous trouverez des panneaux explicatifs en japonais et en anglais devant certaines statues.

Derrière les statues sont exposées l’histoire du temple, diverses photos et des maquettes du bâtiment. Il y a des explications en anglais et aussi en braille.

On peut se promener dans le jardin du temple. En marchant autour du bâtiment, on peut mieux apprécier sa grandeur. Dans le jardin a lieu une fête appelée <Toshiya> chaque dimanche le plus proche de la date du 15 janvier, jour de la célébration de l’accession à la majorité (20 ans au Japon). A l’occasion de cette fête, on tire la première flèche de l’année (Toshi ya). Chaque participant doit tirer une flèche depuis la partie nord du bâtiment, sur une cible de 1 mètre de diamètre, placée à 60 mètres dans la partie sud.

Cet exercice est destiné à montrer aux nouveaux jeunes adultes que la vie demande patience et précision. La tradition veut que les jeunes femmes arrivant à la majorité dans l’année, habillées d’un kimono, lancent une flèche sur une cible.

Espérons que vous aurez la chance d’assister à cette fête et d’admirer les 1001 statues de ce temple magnifique.

Leave A Comment...

*