La petite serviette “tenugui”

April 24, 2010

De  Mirai SAKAJIRI

 

C’est une pièce d’étoffe pour s’essuyer le corps ou que l’on porte souvent en coiffure au Japon. Jusqu’à l’époque Edo, elle n’avait pas la même longueur qu’aujourd’hui et on la faisait avec du chanvre. On se servait de cette «petite serviette» quand on faisait les travaux des champs (on portait des choses avec) mais aussi comme coiffure : elle indiquait alors que l’on acceptait de recevoir des visiteurs. Maintenant, elle est utilisée comme simple serviette, ou mouchoir. Il y a beaucoup d’articles de ménage dont une partie est faite avec ce tissu.

 

 

 

 

 

 

L’histoire de cette serviette appelée “tenugui”

Comme la culture du coton est devenue populaire à l’époque Edo, le «yukata» (sorte de kimono léger) et la serviette «tenugui», qui sont fabriqués dans cette matière, se sont répandus dans la vie quotidienne du peuple.

Après cette époque, cette pièce de tissu «tenugui» portant souvent le nom de famille d’acteurs de Kabuki, avait la faveur du public. C’était à la mode parce que les gens trouvaient que porter ce tissu était très coquet.

Jusqu’à la période Edo, on vendait ce morceau de tissu comme une simple pièce d’étoffe, mais Kyoden Santô (un peintre de l’art Ukiyoe (estampes en couleurs qui dépeignent la vie quotidienne du peuple, ou représentent des acteurs ou des paysages) organisa un concours de «tenugui» dans un temple du quartier de Ueno (à Tokyo) en 1784.

Suite à ce concours, les petites serviettes «tenugui » ont connu une popularité explosive et beaucoup de gens ont fabriqué ce carré d’étoffe en y imprimant des motifs variés particuliers. La profession ou la condition sociale ne comptait pas : chacun s’intéressait à cette nouvelle forme d’art : les peintres, les seigneurs, les courtisanes etc… .

 

Comment utiliser les petites serviettes “tenugui” ?

Autrefois, on utilisait ces petites serviettes, lorsqu’elles étaient usées, comme torchons, comme couches et également, comme chiffons à essuyer. Aujourd’hui, c’est très différent, la pièce de tissu «tenugui» moderne est utilisée non seulement pour essuyer le corps et les mains mais aussi pour envelopper des objets, comme coiffure, ou pour faire la publicité d’un magasin par exemple. Il y a donc beaucoup de façons de les utiliser.
Autrefois, les hommes et les femmes en faisaient une coiffure mais chacun dans un style différent et particulier. Les femmes l’utilisaient aussi de manière différente selon leur âge.
Actuellement, la manière d’utiliser ce morceau de tissu varie de plus en plus : par exemple on en fait un couvre-livre, un foulard ou bien on s’en sert pour envelopper la boîte dans laquelle on porte son repas de midi. La façon de l’utiliser est toujours liée directement à la vie quotidienne.
Maintenant, il y a beaucoup de dessins, traditionnels comme les saisons mais aussi plus coquets, plus modernes.

 

Quelques articles de ménage faits à partir de tissus typiques :

une pochette "kintyaku"

On met dans cette pochette, des petits objets. Au Japon, on l’emporte surtout le jour de la fête de l’été, quand on porte un «yukata».

l'intérieur du porte-monnaie

un porte-monnaie "Gamaguchi"

C’est un porte-monnaie typiquement japonais.

un "furoshiki"

Un “furoshiki” est un carré de tissu servant à envelopper et à transporter de menus objets.

 

 

 

 

 

Ces photos viennent du site http://www.raak.jp/top.html

Leave A Comment...

*