La pâtisserie warabimochi

August 5, 2013

de Risako Massai, Yui Minami et Yuki Wakuta

 

Le warabimochi est une pâtisserie traditionnelle, faite à base de riz cuit à la vapeur, ce qu’on appelle mochi et warabi est une tubercule de fougère, ici utilisée en poudre. Cette pâtisserie se présente comme de la gelée transparente, tendre et douce.

C’est une spécialité du Kansaï, région de l’ouest du Japon. Regardez sur la carte ci-dessous, s’il vous plaît.

 

On dit qu’elle est apparue à l’époque Muromachi (1336 1573). En fait, à l’origine, elle est née dans la région du Kanto (Tokyo). Elle est appelée kuzumochi. C’est ce gâteau qui a évolué pour devenir le warabimochi ici dans le Kansaï avec en plus de la pâte de haricots rouges.

 

Le warabimochi est aussi une pâtisserie dégustée pendant la cérémonie du thé. Elle est faite à Kyoto. Sa forme traditionnelle est ronde et c’est fourré d’une pâte, anko, faite avec les haricots rouges appelés azuki.

Comme c’est un gâteau très léger, tout le monde adore en manger. Il a un goût assez doux. Il contient entre 50 et 120 calories pour 100 grammes.

Une façon classique de le déguster est de le recouvrir d’une sorte de poudre faite à base de soja sucrée appelée kinako ou en versant une sorte de miel noir liquide. C’est délicieux. C’est un gâteau que l’on déguste seulement en été. Il est facile d’en acheter ou de le préparer soi-même. On en trouve un peu partout, dans les supermarchés ou pâtisseries traditionnelles. Dans certaines régions, on peut en acheter auprès de marchands ambulants (300 grammes coûtent 500 yens environ).

Il y a deux sortes de warabimochi : la plus authentique est faite avec 100% de poudre de warabi (plus chère) et une autre sorte qui mélange le warabi avec une sorte de pomme de terre (moins chère). C’est celle que l’on mange en général. Sa forme est carrée.

 

du "vrai" warabimochi

 

 

 

 

 

 

warabimochi

 

du warabimochi mélangé

Quand on vient juste de le faire, c’est très doux au goût et légèrement chaud. Le goût se répand et se fond dans la bouche. En revanche, le warabimochi qui est vendu habituellement est froid, doux et élastique.

 

Voici deux salons de thé où l’on peut aller déguster cette pâtisserie traditionnelle :

– la pâtisserie-salon de thé Oimatsu et la boutique-salon de thé Kyo Sagano Tikujian

 

pâtisserie-salon de thé Oimatsu

 

 

boutique-salon de thé Kyo Sagano Tikujian

 

Pour aller dans ces pâtisseries :

Avec le train Hankyu, descendre à la gare de Arashiyama. (environ 12

minutes à pied).

Avec le train JR, la ligne de Sagano, descendre à la gare de Saga Arashiyama

(environ 10 minutes à pied).

Avec le tramway Kyofuku, descendre à la gare de Arashiyama.(environ 3 minutes à pied).

Les deux boutiques sont proches.

 

Le warabimochi est une pâtisserie japonaise très populaire. Si vous aimez les gâteaux doux et que vous venez au Japon, venez déguster cette pâtisserie traditionnelle. C’est très, très bon.

Leave A Comment...

*